Une pâtisserie vegan à Paris : Les petites pâtisseries

La France est l’un des pays du monde ayant pris du retard quant à l’adoption du veganisme. Alors que les autres nations ont adopté depuis longtemps les formules alternatives d’origine végétale, ce n’est que quelques années plus tard que cela est intégré au régime alimentaire des Français.

Longtemps assimilée à une menace pour la santé, la pâtisserie peut désormais être retrouvée sous une forme plus saine. Avec la nouvelle initiative de la pâtissière Violaine Bergoin, le public parisien peut désormais s’offrir un petit plaisir gourmand dans le cru et le vegan.

En quoi la pâtisserie crue et vegan consiste-t-elle ?

Lorsqu’il est difficile de lutter contre une petite envie gourmande, cela procure un bonheur immense de déguster un bon gâteau au chocolat. Si la pâtisserie traditionnelle propose un gâteau cuit avec des produits ainsi transformés, la cuisine crue et vegane permet de consommer ce type de nourriture avec tous les bienfaits conférés par les composants bruts.

À l’évidence, le principe de ce type de cuisine est d’offrir aux amateurs de pâtisserie, des gâteaux composés de produits à base végétale. Par extension, cette pâtisserie est d’autant plus saine de par le fait que la cuisson des ingrédients ne dépasse pas les 42 degrés. Cela permet aux fruits et légumes contenus dans la recette de garder leur minéraux et leur apport en vitamines.

Le but de cette forme de pâtisserie est d’inciter les personnes à consommer moins de produits raffinés et transformés au profit de ceux qui sont frais et non transformés . Elle intègre le cadre de ce que l’on appelle une alimentation vivante ou cuisine haute vitalité, une tendance devenue un art de vivre trouvée initialement aux États-Unis.

Portrait de Violaine Bergoin, une pâtissière pleine vie !

Ancienne étudiante des beaux-arts Violaine Bergoin est une passionnée de l’alimentation crue. Elle a acquis cette passion vers l’année 2008, d’abord à titre personnel et a poursuivi cet intérêt jusqu’à devenir, vers l’année 2013, officiellement un professionnel du métier. Il s’agit alors de la matérialisation d’un rêve : pouvoir participer à la construction de l’avenir culinaire vegan.

Ayant exercé cette profession dans les fourneaux de 42 Degrés comme cheffe cuisinière, elle est passée par une étape consistant en l’organisation de soirées pop-ups. Une fois chef, Violaine a tout de suite commencé à confectionner une gamme de pâtisseries pour cette enseigne. C’est à ce moment-là que la passion a nourri en elle des projets plus élaborés.

Inspirée par la vision américaine Let them eat cake, la pâtissière est déterminée à faire de la pâtisserie crue le nouvel objet de glamour et de gourmandise. Insistant sur le fait de garder ses bases et ses valeurs en pâtisserie, cette jeune femme éprouve un grand respect pour Sadaharu Aoki, Michaël Bartocetti, Claire Damon et Pierre Hermé et les qualifie comme étant les meilleurs.

Quid de difficulté rencontrée !

Tout comme les autres chefs étoilés passionnés par le veganisme, Violaine Bergoin trouve que le veganisme est l’avenir de l’art culinaire. Qu’il s’agisse de viande ou de pâtisserie, les alternatives végétales sont, à l’heure actuelle, approuvées et adoptées par les Français. Dans ce domaine, vegans et flexitariens partagent le même marché et sont convaincus des bienfaits du vegan.

En ce qui concerne le cru, les professionnels s’y intéressent de plus en plus. De la même manière, le travail des chefs comme Violaine est repris et revisité de manière créative : tarte au citron, opéra… Ce n’est pourtant pas pour autant que l’on peut dire que le métier est facile. Parfois, l’alternative vegane rencontre un problème à la réalisation de certaines pâtisseries.

Dans la pâtisserie vegan, certains ingrédients de la pâtisserie traditionnelle n’y sont pas retrouvés. Cela rend difficile la confection d’une alternative vegane à une recette. Cela arrive, par exemple, pour la composition de la pâte à macaron ou encore la brioche. Par ailleurs, le but étant de fournir un plat naturel et sain, ce point n’empêche rien. Il s’agit là d’une opportunité pour plus d’originalité.

Images : ytimg.com, ulule.com, happycow.net

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de