Quels sont remèdes de grand-mère pour être en bonne santé ?

Devenues désuètes avec le succès de l’industrie pharmaceutique, les préparations à base de plantes médicinales reviennent sur le devant de la scène ces derniers temps, notamment en réponse au refus des produits chimiques et industrialisés, mais aussi pour le plaisir du « DIY ».

Il existe plusieurs remèdes de grand-mère qui nous permettent de rester en bonne santé. À découvrir.

Remède de grand-mère : de quoi s’agit-il exactement ?

Aussi appelé remède naturel, le remède de grand-mère est une préparation à base de produits naturels élaborée à des fins médicinales. Il s’oppose donc aux produits élaborés et commercialisés par les laboratoires pharmaceutiques comme les comprimés, les gélules et les granulés.
Comme leur nom l’indique, les remèdes de grand-mère ne comportent aucun produit chimique ni industrialisé. Ils sont formulés à partir d’une association de plusieurs plantes, d’une partie d’une plante ou d’une plante entière :

  • Bois ;
  • Racine ;
  • Écorce ;
  • Tige ;
  • Feuilles ;
  • Fleurs ;
  • Graines ;
  • Suc ;
  • Huile essentielle…

De l’Aloe Vera pour soigner les problèmes cutanés

Connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés médicinales, l’Aloe Vera ou aloès est une plante aux multiples vertus. On l’utilise en cosmétique, notamment pour cicatriser les plaies, soigner les coups de soleil et les brûlures, ou encore lutter contre le vieillissement cellulaire. En cas de brûlure légère par exemple, il suffit de prendre une feuille d’aloès et étaler le gel de la plante sur la zone concernée. L’opération peut être répétée deux ou trois fois par jour jusqu’à cicatrisation.

L’usage de cette plante est très large, car les phytothérapeutes l’utilisent également pour soulager la constipation, assainir la flore intestinale, améliorer la circulation sanguine, voire renforcer le système immunitaire.

L’Harpagophytum pour vos articulations

Il existe d’autres plantes à découvrir comme l’Harpagophytum (confort des articulations), la valériane (favorise le sommeil) ou encore le Ginkgo (stimule la mémoire). Si la thérapie naturelle vous intéresse, n’hésitez pas à consulter les différents conseils proposés sur le site de Sante Science.

De la badiane pour soulager les troubles digestifs

Plante originaire d’Asie, la badiane, aussi appelée « anis étoilé », est très utilisée en phytothérapie et en médecine traditionnelle, notamment grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antispasmodiques. Elle peut être employée pour :

  • Soulager les problèmes de digestion : indigestions, flatulences, colites…
  • Traiter les rhumatismes ;
  • Apaiser les irritations des bronches.

Pour l’utiliser contre les pathologies fonctionnelles gastro-intestinales, il suffit de prendre quatre étoiles de badiane et une grande tasse d’eau pour préparer une décoction. Idéalement, il est conseillé de boire l’infusion avant de se coucher pour un meilleur résultat.

De la camomille pour lutter contre les courbatures

Lorsqu’on ne pratique pas souvent une activité physique, le risque d’apparition de courbatures n’est pas à prendre à la légère. Il existe toutefois plusieurs astuces pour soulager les muscles comme manger une orange, boire une bière ou se masser avec de l’huile essentielle de lavande.

Au-delà de ces quelques conseils, l’utilisation de la camomille s’avère un remède efficace pour lutter contre les courbatures. Cette plante aux multiples bienfaits est très appréciée depuis des siècles pour ses vertus cicatrisantes, antibactériennes et anti-inflammatoires. Reconnue pour son effet apaisant, elle peut être utilisée de différentes manières :

  • Sous forme d’infusion ;
  • En pommade ;
  • En lotion ;
  • En inhalation ;
  • En compresse

Pour soulager les muscles, il est recommandé de la consommer en tisane avant de se coucher.

L’eucalyptus pour traiter les bronchites

L’eucalyptus présente de multiples vertus médicinales. À la fois astringent, antiseptique et expectorant, cet arbre originaire d’Australie est recommandé pour le traitement des inflammations des voies digestives et respiratoires.
Ses feuilles constituent un excellent remède contre certaines infections et troubles spécifiques :

  • Rhume ;
  • Rhinite ;
  • Sinusite ;
  • Toux ;
  • Bronchite ;
  • Asthme ;
  • État grippal ;
  • Désinfection de plaies.

Comme la majorité des plantes médicinales, l’usage de l’eucalyptus est vaste. Encore faut-il savoir préparer la bonne potion pour traiter ces maux de saison. Pour ce faire, il suffit de verser trois petites gouttes d’huile essentielle dans une grande tasse d’eau chaude, puis inhaler la vapeur pendant quelques minutes. Cette opération est à répéter plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition de l’infection.

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de