Quels sont les sports bons pour vos genoux ?

La pratique intensive du sport est certes bénéfique pour l’organisme, mais peut également engendrer des maux à certaines parties du corps. L’articulation comme le genou est plus sujette à des pathologies suite à une mauvaise musculature ou à un faux mouvement. De quelle façon certains sports affectent-ils le genou ? Quelles sont les activités physiques idéales pour éviter ces pathologies ?

Comment certains sports affectent-ils le genou ?

Le genou est l’articulation le plus souvent sollicitée lors d’une activité sportive, surtout celle faisant usage des pieds. En effet, il supporte le poids intégral du corps et subit donc des tensions dès que les pieds s’appuient au sol. Ces tensions entraînent des douleurs plus ou moins vives, notamment au niveau :

  • Du cartilage,
  • Du tendon,
  • Du ménisque,
  • De la rotule.

Bien que le sport soit bénéfique pour la santé, certains exercices sont dommageables au genou. Concrètement, le poids d’une personne impacte directement sur les cartilages. Lors de l’activité physique, la pression pesant sur l’articulation équivaut à quatre fois au poids total du corps. De ce fait, le mouvement affecte le genou en soutenant et en soulevant les charges du corps.
Quand il s’agit de course, que ce soit du marathon, de l’endurance, du trail, ou du sprint, chaque foulée sur la piste impacte sur le genou. Bien entendu, le volley-ball, le ski alpin, ou bien le judo s’appuient également de manière intense sur l’articulation. De leur côté, le squat, le step, ainsi que les bonds, comme le triple saut et le saut en hauteur occasionnent aussi des douleurs au niveau de la rotule et des ligaments.

Quel sport préserve le genou ?

Les disciplines douces ou sport de portée sont idéales pour le genou, vu que ce dernier n’a pas à supporter l’intégralité du corps. Voici les activités sportives « bonnes » pour le genou :

Le vélo

Le cyclisme est une discipline travaillant principalement les muscles autour de la rotule. Ainsi, il est préférable de faire un pédalage léger car cela permet d’impacter faiblement sur l’articulation au lieu de grimper des montagnes et forcer le genou.

La natation et les aérobies aquatiques

La natation est le sport de portée par excellence, car il ne met aucune pression sur la partie inférieure du corps, notamment le genou. Les variantes positions aquatiques comme le crawl permettent au nageur de s’appuyer entièrement sur l’eau et améliorent en douceur la résistance et l’élasticité de ses muscles. Cependant, certains mouvements comme la brasse sollicitent l’articulation au niveau du genou. Le sport aquatique est également conseillé pour ceux qui souffrent déjà de problèmes articulaires tels que l’arthrite ou l’ostéoporose.

Pilates et Yoga

Ces deux exercices sont adaptés aux personnes ayant des problèmes articulaires. Ainsi, le yoga, tout comme le Pilates, améliore l’endurance et renforce toutes les parties du corps. De plus, à part le renforcement du genou, ces disciplines assurent également la détente de l’esprit.

La pratique du vélo elliptique

Un vélo elliptique est idéal pour ceux qui souhaitent développer leur endurance musculaire tout en améliorant leurs capacités cardiaques. Avec une séance de 20 minutes, cet appareil permet d’entretenir les quadriceps et les muscles autour de la rotule.

Comment faire pour éviter le mal de genou ?

Tout sportif sait combien un genou invalide entraîne un arrêt à court ou à long terme de l’activité physique. La solution pour prévenir ce mal consiste à utiliser une genouillère lors de mouvement sollicitant la rotule et le ménisque. Ce support bénéfique apporte une protection au niveau de l’articulation en supportant correctement les fléchissements du ligament.
Les étirements sont également des alternatives efficaces et simples en cas de douleur au genou. Ainsi, il est conseillé d’étirer pendant quelques minutes l’articulation des membres inférieures afin de soulager la douleur. Les mouvements doivent surtout se concentrer sur le quadriceps en soulevant le talon jusqu’aux fesses.
Enfin, quel que soit le sport pratiqué, il est recommandé de pratiquer les entraînements de manière progressive avec des équipements adaptés. Pour débuter, une séance de 20 minutes à 30 minutes trois fois dans la semaine convient parfaitement. En revanche, les sportifs aguerris peuvent suivre à la lettre les conseils de leur coach personnel pour éviter toutes pratiques dangereuses au niveau articulaire.
Pour les équipements, optez pour des chaussures adaptées et des supports de qualité pour éviter tous risques de blessures en plein entraînement.

Partagez cet article !