Quels sont les différents bienfaits des huiles essentielles ?

Cela fait déjà plus de mille ans que les chercheurs ont découvert les bienfaits des huiles essentielles. Ces fameuses solutions qui peuvent être utilisées à des fins alimentaires, odoriférantes, cosmétiques et thérapeutiques. En parlant justement de thérapie, soigner une maladie via des huiles essentielles est aujourd’hui une pratique courante que l’on appelle l’ « aromathérapie » .

Les huiles essentielles : toute une histoire

Pour la petite histoire, c’est durant l’antiquité que les premiers flacons d’huile essentielle ont vu le jour. À cette époque, la médecine par les plantes ou « phytothérapie » n’intéressait qu’une poignée de gens et au Moyen Âge, elle a même presque été oubliée. Cependant, grâce à l’arrivée des Arabes, quelques années plus tard, elle a finalement connu le succès qu’elle méritait. Sont alors apparues quelques sous-branches de la phytothérapie telles que l’aromathérapie.

Les recherches et expérimentations que les chercheurs tels que Cadéac, Martindale, Chamberland ont permis aux vertus thérapeutiques des huiles essentielles d’être mis en avant. Néanmoins, le terme « aromathérapie » a été inventé par René-Maurice Gattefossé vers les débuts du XXe siècle. Le célèbre chercheur a pu démontrer l’efficacité des traitements à base d’huiles aromatiques en faisant part de son expérience avec l’huile essentielle de Lavande. En effet, en appliquant de l’huile de lavande sur sa main brûlée suite à un malheureux incident, il a réussi à accélérer sa cicatrisation.

Comment fabrique-t-on les huiles essentielles ?

Actuellement, plus de 3000 sortes d’huiles essentielles sont disponibles sur le marché. Et pour chaque type d’huile aromatique, il existe une méthode d’extraction spécifique. Sachant que presque toutes les parties des plantes ou des arbres (écorces, graines, feuilles, épluchures, pétales) contiennent des essences végétales pouvant être extraites.

À titre d’exemple, l’huile essentielle d’agrume s’obtient via une extraction par expression à froid. Un procédé mécanique permettant de récupérer l’essence que renferme la peau du fruit (orange, pamplemousse, etc..). Un autre exemple, l’huile essentielle de coriandre elle, s’obtient à partir d’une distillation de graines. En principe, tous les procédés d’extraction permettent aux spécialistes d’obtenir des solutions limpides, parfumées et concentrées.

Quels sont les bienfaits des huiles essentielles ?

Bien plus que des produits cosmétiques, les essences végétales possèdent différentes propriétés médicinales. Bon nombre d’entre-elles sont source de bien-être et lorsqu’elles sont utilisées avec précaution, elles préviennent et soignent d’innombrables maux. À noter que les huiles essentielles n’ont pas toutes le même effet sur le corps humain. Ci-après quelques exemples d’huiles essentielles possédant de multiples vertus.

  • L’huile essentielle de cannelle, très utilisée en Chine, possède des propriétés antiseptiques. Elle est donc servir lors d’un nettoyage de plaies et peut également être consommée par un sujet ayant des troubles intestinaux. En outre, elle permet également de guérir certains types d’infections urinaires et stimule l’appétit sexuel;
  • Très connue et également très utilisée en Inde, l’huile essentielle de Bay Saint Thomas figure, elle aussi dans la liste des essences végétales ayant desvertus anti-infectieuses et cicatrisantes. Elle est utilisée dans le traitement de maladies respiratoires telles que la toux et l’asthme. D’ailleurs, elle permet également de soulager les éventuelles douleurs articulaires et courbatures. Pour finir, l’essence de bois d’Inde fait le bonheur de ceux qui veulent accélérer la repousse de leurs cheveux ;
  • L’huile essentielle de géranium est très appréciée en Afrique, car elle est réputée pour ses propriétés apaisantes et purifiantes. Elle permet, en outre, de remédier aux problèmes d’insomnie et de tension artérielle. En sus, cette essence végétale est également un grand ami de la peau, car elle soigne les acnés, les varices et autres imperfections.

Comment bien utiliser une huile essentielle ?

Étant donné que chaque essence végétale possède ses propres caractéristiques, le mode d’administration varie d’une huile à l’autre. De plus, il dépend également des attentes du patient et de son état de santé. Néanmoins, les huiles essentielles peuvent être utilisées de 4 manières :

  • Par voie externe ou cutanée : il s’agit des huiles essentielles aux propriétés antibactériennes. Mais attention, cette catégorie d’essence végétale doit toujours être diluée avec une huile végétale (par exemple : l’huile de macadamia, l’huile d’amande douce, huile de jojoba, huile de coco) avant d’être appliquée sur la peau. Si vous ne savez pas quelle huile choisir pour diluer votre essence végétale demandez conseil à votre aromathérapeute ;
  • Par voie respiratoire: une utilisation qui nécessite l’emploi d’un inhalateur ou tout simplement d’un diffuseur. La vapeur libère l’arôme naturel de l’huile choisie et lui permet de remplir une pièce. Les huiles aromatiques qui s’utilisent en diffusion telles que celles extraites de la citronnelle, du géranium et également l’huile essentielle menthe poivrée, ont des vertus relaxantes, apaisantes et assainissantes. Attention cependant, certaines essences peuvent provoquer des irritations chez les personnes sensibles. En outre, pour profiter au maximum des bienfaits d’une essence végétale, il est nécessaire de choisir un bon diffuseur d’huiles essentielles;
  • Par voie orale: il s’agit des huiles essentielles commercialisée sous forme de gélule ou en liquide et pouvant être consommées pour permettre de traiter des maux courants (comme les troubles digestifs ou les coups de fatigue) ;
  • Par les voies royales (rectale ou vaginale) : il s’agit des huiles aromatiques mises en vente sous forme de suppositoires ou d’ovules gynécologiques. Par ailleurs, certaines essences végétales peuvent également être administrées par voie nasale.

Les huiles essentielles : ce qu’il faut retenir

Il convient de souligner qu’il ne faut jamais utiliser une huile essentielle sans avoir consulté un aromathérapeute. Bien que les huiles essentielles soient des remèdes naturels, elles peuvent devenir nocives pour la santé en cas d’excès. Un surdosage ou une mauvaise utilisation peut avoir des effets regrettables. En conséquence, la posologie et la durée de traitement indiquées par votre médecin traitant ou votre pharmacien doivent être absolument respectées.

En outre, même si la plupart des personnes réagissent positivement aux traitements se basant sur l’application ou la consommation d’huiles aromatiques, l’aromathérapie est contre-indiquée pour les personnes sujettes aux allergies. Les personnes sensibles (femmes enceintes, femmes qui allaitent, enfants, épileptiques, etc. ) doivent également rester prudentes vis-à-vis des huiles essentielles.

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de