L'epine calcanéenne

Présentation de l’epine calcanéenne

Présentation de l’epine calcanéenne

L’epine calcanéenne apparaît lors d’une usure musculaire trop importante. À chaque pas que l’on fait, nos pieds absorbent une grande quantité de force. Or, en moyenne, l’on fait dix milles pas par jour, ce qui équivaut à une charge de plus d’une centaine de tonnes pour chaque membre ! La force absorbée est multipliée par deux ou par trois, lorsqu’on court ! Sans oublier que plus on est costaud et grand, plus nos pieds en souffrent !

Tout le monde, au moins une fois dans sa vie, ressent une forte douleur au niveau du talon, comme si on y écrasait un petit caillou ou une punaise. Toutefois l’âge moyen des patients atteint de l’epine calcanéenne est situé entre 40 et 60 ans.

Schéma epine calcanéenne
Voici où se situe l’epine calcanéenne

Au début de la maladie, les douleurs se font ressentir au lever du lit ou lorsque l’individu garde une position assise trop longtemps. Par ailleurs, plus on avance dans la maladie, plus les douleurs sont permanentes, quelle que soit la position adoptée. Dans certains cas, il arrive que l’intensité de la douleur soit variable.

En principe, on ne sent pas la présence de l’epine calcanéenne au toucher. Mais dans de rares cas, la formation est assez grosse pour qu’elle soit palpable. Elle crée ainsi une pression locale dont il faudra en faire l’excision.

Le personnel du service orthopédique définit l’epine calcanéenne comme suit :

« Il s’agit d’une maladie bénigne, qui finit toujours par partir, mais dans certains cas rares, les douleurs peuvent durer deux à trois ans. »

Définition de l’epine calcanéenne

radio montrant l'epine calcanéenne
Radiographie montrant la formation d’une epine calcanéenne

L’epine calcanéenne, également appelée épine de Lenoir, ne peut pas se détecter d’un point de vue extérieur, d’ailleurs elle n’est visible qu’au rayon X, par radiographie. L’epine calcanéenne se caractérise par une excroissance osseuse, qui prend la forme d’une épine (d’où son nom) et qui apparaît en dessous du talon, dans la zone appelée calcanéum. Le point d’impact se situe à l’endroit où se rencontre l’aponévrose et l’os du talon.

L’épine de Lenoir apparaît surtout lors d’une forte tension sur le pied lorsque notre corps tente de réparer la fissure par un dépôt calcaire (fixation osseuse), et ce, à la moindre blessure ne serait-ce qu’infime. Si l’on persiste dans ses fortes tensions musculaires, une inflammation peut apparaître sur le tissu qui entoure l’excroissance, ce qui peut provoquer des douleurs intenses.

La formation de cette excroissance est déclenchée par le fait que l’os doit résister au tendon qui « tire » de plus en plus. Cette « déformation », également appelée exostose calcanéenne, lui permet ainsi de se protéger de cette tension accrue.

Pourquoi ressent-on une grande douleur en cas d’apparition d’une epine calcanéenne ?

Une epine calcanéenne peut être indolore. En effet, les statistiques démontrent que parmi la population, environ 15% ou 20% sont atteints, mais seulement la moitié d’entre eux ressentent la douleur. Il faut préciser que la douleur n’est pas provoquée par la présence de l’épine elle-même : elle provient de l’inflammation de l’aponévrose ou du fasciite plantaire.

Comprenons certaines notions

  • « Plantaire » se dit de tout ce qui concerne la plante des pieds ;
  • « Aponévrose » signifie tendon plat et large

Quelles sont les principales causes de l’epine calcanéenne ?

Les causes de l’epine calcanéenne sont nombreuses, ce qui lui vaut le qualificatif de multifactorielle. Voici une liste des facteurs prédisposants qui peuvent entraîner l’apparition de cette épine de Lenoir :

Le type de travail

Les conditions de travail qui nécessitent une grande pression sur les pieds entraînent forcément une epine calcanéenne. La marche, la levée de charges ou le fait de maintenir une position debout sur une longue durée exercent une pression trop importante sur le fascia plantaire.

L’hérédité

Cette pathologie se transmet de génération en génération.

Le type de pied

La forme du pied est importante, du fait qu’un pied très creux avec un fascia plantaire tendu est plus exposé à une tension accrue sur l’os du talon. Cette structure plantaire empêche le pied de s’écraser complètement sur une surface plate (le sol, en l’occurrence).

chaussures spéciales pour l'epine calcanéenne
Exemple de chaussure idéale pour guérir l’epine calcanéenne

Le type de chaussures

Les souliers mal adaptés aux pieds ou qui manquent d’absorption sont désormais à bannir ! En effet, en portant ce type de chaussures, le fascia plantaire doit supporter une pression supplémentaire, en plus de celle exercée par la marche ou la position debout.

Le surplus de poids

Pour un individu atteint d’obésité, ses pieds doivent subir une pression supplémentaire à chaque mouvement et déplacement. Ainsi, ses membres inférieurs sont plus susceptibles de contracter ce type de pathologie.

L’arthrite

Certains types d’arthrite favorisent la présence des épines de taille importante et irrégulière. Ces formations sont très inconfortables, à l’instar de l’epine calcanéenne traditionnelle.

L’activité physique

Certaines activités physiques décuplent la formation d’une epine calcanéenne. Contrairement à la marche, le jogging augmente le risque d’apparition de cette épine de 3 à 5 fois ! Afin de poursuivre ses exercices, il convient donc de renforcer son fascia par le biais de la calcification.

Un traumatisme

L’epine calcanéenne peut aussi apparaitre suite à un simple trauma, par exemple, lorsque le talon heurte le sol.

Voici comment prévenir l’epine calcanéenne

Les mesures préventives de l’epine calcanéenne sont peu nombreuses. L’on peut toutefois en énumérer quelques-unes, comme :

  • Le port de souliers adéquats, bien coussinés et solides ;
  • Eviter les exercices physiques trop intenses en cas de douleurs caractérisées au talon ;
  • Surveiller constamment sa ligne, et conserver un poids « normal ».

Ces remèdes qui soulagent les douleurs liées à l’epine calcanéenne

Dès que les douleurs au talon se font ressentir, il est nécessaire de consulter un podiatre, qui fera un diagnostic précis de la maladie. Dans la majorité des cas, il suffit d’un traitement traditionnel pour soulager la douleur liée à une epine calcanéenne.

Refroidir la zone douloureuse

glaçons epine calcanéenne
Appliquer du froid (par exemple des glaçons) sur le talon permet de réduire considérablement les douleurs

L’application de quelques glaçons dans un tissu, de temps en temps, pendant 5 à 10 minutes, contribue à soulager la douleur. En effet, le froid a une propriété apaisante sur la douleur grâce à son effet anti-inflammatoire.

À défaut de ces accessoires, il est également possible de se munir d’une bouteille en plastique, de la remplir d’eau, de la poser sur le sol et de faire rouler son pied dessus pendant environ 10 minutes. Cet exercice peut être pratiqué autant de fois qu’il le faut.

L’arnica, un antidouleur et un anti-inflammatoire naturel

La plante appelée arnica montana est connue comme étant un antidouleur et un anti-inflammatoire efficace. Une simple préparation à base de cette plante permet de calmer les douleurs, qui plus est, peut être appliquée en externe.

La compresse de chou

Cette méthode est un remède de grand-mère pour soulager les maux musculaires. Sa préparation est simple : prendre quelques grandes feuilles de chou et en enlever les nervures centrales pour ensuite les compresser à l’aide d’une bouteille pour en faire sortir le jus. Ensuite, envelopper les pieds avec les feuilles de chou et recouvrir le tout avec un tissu ou une bande en coton.

Traiter l’epine calcanéenne avec une semelle

Semelle pour epine calcanéenne
Semelles pour epine calcanéenne

Le coussinet pour talons ou semelle pour epine calcanéenne sont très efficaces ! Il reste en effet l’accessoire indispensable pour éradiquer la maladie. Pour cela, il n’est pas nécessaire de se munir de semelles sur mesure, celles déjà prédécoupées suffisent amplement. Par ailleurs, il est conseillé de choisir celles en gel ou en silicone avec des échancrures autour. Ces modèles amortissent et soulagent le tendon, ce qui permet de traiter lentement mais surement l’inflammation.

Toutefois, dans le cas de déformations au niveau du pied, le mieux serait de prendre des semelles orthopédiques.

Mettre des chaussures adaptées

Comme cité plus haut, des chaussures inadaptées entrainent l’apparition de l’epine calcanéenne. Ainsi, mieux vaut éviter les chaussures trop plates, les tongs ou encore les ballerines.
Il est préférable de n’enfiler que des chaussures spécialisées, soit à semelle déroulante, également appelée MBT, soit à coussin d’air, ou encore à semelle souple. D’ailleurs, le marché regorge de ces modèles dédiés à la santé, selon les goûts et les besoins de chacun. L’idéal serait de porter une paire enveloppante, dotée d’un talon large et souple, d’environ 2 à 4 centimètres de hauteur.

Le fromage blanc

La place du fromage blanc n’est pas uniquement dans la gastronomie ! Peu de personnes le savent, mais cet ingrédient a également des vertus bienfaitrices : il stimule l’irrigation sanguine et est anti-inflammatoire. Aussi, il suffit de l’étaler sur la plaie, dans notre cas, sur l’epine calcanéenne, puis de le recouvrir d’un film alimentaire pour ensuite l’envelopper avec une serviette !

La compresse de vinaigre

Bien souvent, il suffit d’un ingrédient du quotidien pour soulager une douleur, même lors d’une douleur liée à l’epine calcanéenne. C’est le cas pour la préparation de compresses de vinaigre ! Pour ce remède, il convient d’utiliser du vinaigre de cidre ou du vinaigre de vin et d’en imbiber une compresse. Il faut ensuite poser le talon sur la compresse, pendant deux heures par jour.

Traiter l’epine calcanéenne par des exercices de physiothérapie, ça marche !

Ces exercices ont été particulièrement étudiés pour apaiser les douleurs, tout en réorganisant l’os du talon afin qu’il reprenne sa place. Pour les personnes atteintes de douleurs liées à l’epine calcanéenne, ces mouvements sont faciles à faire au quotidien, sans nul besoin d’entrer dans une salle de gym ou de passer par un coach. Attention tout de même : faire des exercices ne signifie pas donner trop de pression à ses pieds !

Le massage de la plante de pieds

balles pour masser l'epine calcanéenne
Masser ses pieds à l’aide d’une balle permet de guérir l’epine calcanéenne

Pour réussir cet exercice, il suffit d’une petite balle (une balle de tennis, de golf ou une simple balle en caoutchouc). En position assise, il suffit de faire rouler le pied nu sur la balle.

Cette position favorise l’irrigation sanguine et renforce les muscles du pied tout en améliorant le métabolisme.

Les étirements

Quoi de plus efficaces que les étirements contre les douleurs musculaires ? Réalisés plusieurs fois par jour, le principe est le suivant : s’étirer sans se faire mal. Grâce à cet exercice 90% des personnes ont été guéries !

Pour étirer les fascias plantaires, la cheville devra être croisée sur le genou opposé. Attrapez ensuite les orteils du pied douloureux, pliez et tirez fort vers le haut, jusqu’à ce que vous sentiez une tension au niveau de la voûte plantaire. Gardez cette position pendant 10 secondes, relâchez et n’hésitez pas à recommencer cet exercice plusieurs fois de suite. L’avantage, c’est qu’il peut se pratiquer même sur le lit, au lever ou au coucher.

Vous ne le savez surement pas, mais il est possible de faire des étirements la nuit, appelés « étirements passifs ». Pour y parvenir, vous devez porter une chaussette de maintien ou une attelle. Le but est de maintenir le pied étiré, ce qui permet de réduire les douleurs au réveil. Toutefois, il existe quelques contre-indications, comme la présence de varices. L’avis d’un médecin est ainsi nécessaire.

Il existe également des exercices pour étirer les muscles des mollets. Devant un mur, tendez les bras, en faisant en sorte que vos pieds soient en position parallèle vers l’avant. Il suffit ensuite de reculer l’une de vos jambes d’un pas, en basculant le poids de votre corps vers le mur (vers l’avant). Durant cet exercice, vous devez ressentir une tension dans le mollet de la jambe en arrière et dans le talon d’Achille de cette même jambe.

Quelles sont les autres douleurs au talon ?

L’epine calcanéenne n’est pas l’unique cause d’une douleur au talon. L’on peut ainsi citer au moins 4 pathologies qui peuvent être à l’origine des douleurs sous votre talon :

  • La tendinite d’Achille
  • La névrite de Baxter
  • La tendinite du muscle tibial postérieur
  • La fasciite plantaire, qui se caractérise par une blessure au pied, principalement causée par une rupture du fascia plantaire ou un faux mouvement en étirement. À l’instar de l’inflammation due à une epine calcanéenne, cette affection de la membrane fibreuse située entre l’os du talon et la base des orteils se manifeste par une douleur intense au talon. D’ailleurs, l’epine calcanéenne est souvent la conséquence d’une fasciite plantaire.
Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des