Phlyctène : tout savoir sur cette lésion cutanée

D’une manière générale, on considère la phlyctène comme étant une maladie de la peau. Pourtant, c’est tout à fait le contraire puisque la phlyctène est une réaction de protection naturelle pour la peau ! En effet, la phlyctène se définit comme étant une lésion cutanée bulleuse qui survient systématiquement au niveau des pieds lors de pressions ou de frottements à répétition. C’est donc une réaction de défense prodiguée par la peau pour protéger au mieux les tissus des agressions physiques venant de l’extérieur.

Définition et localisation de la phlyctène

 phlyctènes ouverte
Exemple de phlyctènes ouverte

Il existe deux types de phlyctènes différents :

  • Les phlyctènes ouvertes : Quand la vésicule est remplie de sérosité.
  • Les phlyctènes fermées : Quand la sérosité n’est plus présente dans la vésicule

Au niveau physique, une phlyctène est associée à une brûlure au second degré ce qui explique parfaitement la douleur qu’elle engendre. Bien entendu, l’intensité de la douleur varie en fonction de l’endroit où la phlyctène apparait. Il faut savoir que les véritables complications ne commencent que lorsque la poche liquide éclate. En effet, l’infection siège au niveau de la plaie à partir de ce moment puisque la lésion cutanée est à vif !

La localisation des ampoules au niveau du pied

phlyctène au pied
Exemple d’une phlyctène sur le talon

Il y a des zones de prédilection face à l’apparition d’une phlyctène sur les pieds puisque les frottements y sont très présents :

  • La face postérieure du talon : le contrefort de la chaussure crée souvent des frottements dans cette zone.
  • L’avant du gros orteil : cette zone se situe juste au bord interne de la tête du premier métatarsien et représente une zone de frottements importante.
  • Le début de la voûte plantaire : cette zone se trouve au début de la voûte en partant des orteils.
  • Le coussinet sous l’avant-pied : Le coussinet n’est pas forcément touché sauf si vous portez souvent des talons hauts.

Les causes de la phlyctène

De nombreux facteurs peuvent amener à l’apparition d’ampoules ou de cloques. Parmi eux il y a le froid, la chaleur ainsi que des maladies infectieuses dues aux streptocoques et aux staphylocoques. Des maladies virales comme l’herpès ou encore l’eczéma peuvent aussi en être la source. À part ces causes que l’on peut qualifier de spécifiques, une brulure liée à une phlyctène provient généralement de frottements très répétés au niveau des pieds. En effet, quand le derme est agressé, il se dissocie systématiquement de l’épiderme via la formation d’une cloque ou d’une ampoule. Au niveau visuel, la Phlyctène est une sorte de bulle remplie de liquide translucide ou sanguin.

Ce sont les différentes pratiques sportives qui forment la principale cause de ce mal, car le frottement est d’autant plus intense et rapide quand on fait du sport que lorsque l’on marche avec des chaussures de marche.

Les chaussures neuves et les chaussures non adaptées frottent conséquemment aussi les pieds, ce qui peut amener à l’apparition des cloques.

De même, les déformations de type « hallux valgus » créent aussi des frottements pouvant engendrer des phlyctènes.

Les complications et les risques liés à ce phénomène

La phlyctène est une dermatose ou maladie de la peau, ce qui explique pourquoi elle est douloureuse. Des complications peuvent même survenir suite à l’écartement des deux couches de la peau. Il convient alors de soigner une phlyctène efficacement afin d’éviter que les symptômes de ce mal n’augmentent.

Une infection

phlyctène infectée
Une phlyctène infectée

Dans un premier temps, une phlyctène peut s’infecter de manière conséquente. L’infection d’une ampoule se remarque par l’apparition d’une zone rouge enflée autour de la coque qui est généralement douloureuse. Vous pouvez également entrer dans un état fiévreux et du pus peut sortir de la cloque, ce qui témoigne bien d’une infection de la phlyctène.

Notons que ce type d’infection est d’autant plus accru chez des personnes diabétiques ou immunodéprimées. Lorsqu’on suspecte une aggravation des symptômes, il ne faut surtout pas hésiter à consulter un médecin !

Des douleurs dorsales et articulaires

Certaines douleurs peuvent également apparaître au niveau du dos et des articulations suite à l’éclatement d’une phlyctène. Ces douleurs ne proviennent pas directement de l’ampoule, mais apparaissent suite à l’adoption d’une position qui évite d’avoir mal à cause de l’ampoule. Ce sont ces positions inconfortables qui amènent souvent à avoir mal aux articulations de certaines zones du corps ainsi que dans la région dorsale.

D’une manière générale, il est indispensable de percer une ampoule, mais l’action ne doit pas s’arrêter là. Certes, les infections peuvent survenir quand la phlyctène est percée, mais il est pourtant nécessaire de passer par cette étape. Pour éviter les éventuels risques d’infections donc, il convient de percer l’ampoule sans pour autant enlever la partie qui s’est décollée.

Dans le cas d’une ampoule classique où la phlyctène est peu étendue, la cloque se résorbera d’elle-même ! L’épiderme reste collé au derme jusqu’à ce qu’un nouveau se forme. Et jusqu’à ce que cela arrive, il est indispensable de protéger la phlyctène avec un pansement.

S’il y a eu une rupture de l’épiderme avec des douleurs accrues au niveau de la phlyctène, vous pouvez percer la bulle avec une aiguille désinfectée en évitant de toucher l’épiderme. Utilisez un antiseptique avant d’appliquer un pansement hydro colloïde en guise de protection. Il est bon de se tourner vers ce type de pansements puisque cette technologie protège des frottements et pressions via un gel protecteur dermo-constituant, mais favorise également la circulation du sang. Cela vous garantit une guérison en moins de cinq jours en moyenne.

La prévention contre la phlyctène

Prévention phlyctène : attention aux chaussures
Pour prévenir la phlyctène, veillez à porter vos chaussures correctement, notamment les neuves

Avant de traiter le phénomène de phlyctène, vous pouvez parfaitement prévenir son apparition sur vos pieds. Après tout, avoir une ampoule n’est pas une fatalité et peut facilement être évité en suivant quelques conseils basiques prodigués par un podologue :

  • Le port de chaussures neuves : ne pas porter de chaussures neuves n’est pas une option vers laquelle on puisse se tourner. Après tout, il est impossible de se satisfaire de nos anciennes chaussures toute notre vie ! Par contre, vous pourrez porter vos nouvelles paires de chaussures plus intelligemment afin d’éviter l’apparition des cloques sur les pieds. Pour ce faire, vous pouvez les porter progressivement et ne surtout pas les mettre pour une journée entière juste après leur achat !
  • L’achat des chaussures : savoir acheter vos chaussures vous permettra également d’éviter d’avoir des ampoules. Dans ce cadre, il est conseillé de faire l’achat de vos chaussures en fin de journée. Le fait est que les pieds sont davantage gonflés en fin de journée, ce qui favorise la recherche de la meilleure taille de chaussures pendant les essayages. Cela vous évitera d’avoir des chaussures saillantes en début de journée qui deviendront serrées en fin de journée !
  • Mettre en forme ses chaussures : pour que vos pieds ne se frottent pas trop aux parois des chaussures, vous pouvez également choisir de les mettre en forme chez le cordonnier. Ainsi l’intensité des frottements et les zones qui sont touchées seront conséquemment amoindries.
  • Les chaussures de sport : pour ce qui est des chaussures de sport, vous pouvez aussi prévenir l’excès de frottement sur les pieds en évitant ainsi l’apparition des ampoules. Pour ce faire, il vous suffit de choisir des chaussures avec une pointure en plus par rapport à vos chaussures de ville. Cela améliorera d’autant plus votre pratique du sport !

L’usage de produits pour prévenir la phlyctène

Outre les pratiques et les bons gestes vous évitant d’avoir des cloques ou des ampoules, vous pouvez aussi vous tourner vers l’usage de certains produits techniques en guise de prévention.
La première alternative, dans cette optique, serait de tanner la peau chez Akiléïne avec « Tano » ! Sinon, vous pouvez acheter une crème anti-frottement nok et l’appliquer directement sur les zones les plus sensibles d’avoir des phlyctènes.

Bien entendu, le pansement préventif comme Compeed constitue l’une des alternatives les plus simples et accessibles. Sinon, quand vous faites du sport, vous pouvez également porter des chaussettes techniques, ce qui est recommandé pour que les ampoules ne viennent pas ternir la beauté de vos pieds tout en augmentant votre performance !

Certains attrapent des ampoules plus facilement que d’autres !

Prévenir l’apparition des ampoules, c’est aussi savoir qui sont les personnes les plus sensibles d’en avoir. Après tout, nous ne sommes pas tous pareils face à la phlyctène ! En effet, certaines personnes sont beaucoup plus sensibles que d’autres, notamment celles souffrant de déformations des pieds. Les diabétiques ainsi que les personnes sujettes à l’artérite doivent aussi être prises en compte puisqu’elles ont du mal à cicatriser, ce qui peut augmenter les risques d’infections d’une phlyctène.

Le traitement de la Phlyctène

Il faut obligatoirement traiter une phlyctène quand elle apparaît ! Dans la démarche de traitement, il existe deux possibilités :

Le traitement d’une phlyctène débutante

pansement pour traiter une phlyctène
Les pansements représentent une solution efficace pour soigner une phlyctène débutante

Si l’ampoule percée sur les pieds est de petite taille, il vous suffit d’y mettre un pansement de protection sur la zone de frottement pour qu’une ampoule n’apparaisse pas. Dans le cas des cloques de petite taille, il est conseillé de ne pas percer la bulle et d’y appliquer un antiseptique asséchant avant de recouvrir d’un pansement protecteur.

Le traitement d’une phlyctène avancée

Pour les grandes phlyctènes encore fermées, vous devrez obligatoirement percer la cloque à l’aide d’une aiguille stérile pour qu’elle n’éclate pas. Il faut laisser la peau morte en place pour minimiser les risques d’infections de la plaie. Dans le cas où l’ampoule aurait éclaté, ne découpez surtout pas la peau morte ! Bien entendu, il convient de bien désinfecter la zone et d’y appliquer un pansement de préférence hydrocolloïde. En outre, il faut limiter un maximum les frottements sur la phlyctène pour qu’elle ne s’aggrave pas !

Des soins naturels et accessibles

Il est tout à fait possible de traiter ou de prévenir une phlyctène de manière naturelle.

Utilisez un déodorant !

Dans cette méthode de traitement des phlyctènes, vous pouvez vous tourner vers l’usage d’un déodorant pour prévenir l’apparition des ampoules. Généralement, c’est l’humidité et la friction qui aggravent les cloques. Il faut donc que les pieds soient au sec pour éviter leur formation, en utilisant donc un simple déodorant !

Utiliser un déodorant pour soigner une phlyctène
Un déo pour les pieds ne coute pas cher et peut vraiment être efficace.

Lors de l’application, vous n’aurez qu’à mettre le déodorant en gel sur le dessus ainsi que les côtés de vos pieds secs avant de mettre de nouvelles chaussures. Le produit agira comme remède en lubrifiant toutes les zones du pied tout en limitant la friction.

Mettez vos pieds à l’abri !

Une des meilleures manières pour soulager vos pieds des phlyctènes est de les mettre à l’abri. Certes, mettre des pansements sur les zones touchées réduit de manière conséquente la friction sur les ampoules. Toutefois, la façon d’appliquer ces pansements peut être contreproductive face à la guérison.

Pour bien mettre les pansements, créez une mini tente en prenant soin de rapprocher les extrémités collantes du pansement lors du collage, de sorte que la partie capitonnée du centre forme un pic au-dessus de l’ampoule. Grâce à cette méthode, la phlyctène respirera ce qui favorisera la guérison tout en la protégeant des frottements et des autres nuisances comme la saleté ou encore la poussière.

Utilisez du thé vert !

Thé vert pour soigner les phlyctènes
Le thé vert a une action anti-inflammatoire qui peut participer à la guérison des phlyctènes

Juste en humectant la phlyctène avec du thé vert, cela peut suffire à soulager rapidement la douleur. Notons que le thé vert dispose de nombreuses vertus, dont l’action anti-inflammatoire qui aidera grandement à la guérison des cloques. Dans la même idée, infusez trois sachets de thé vert dans de l’eau bouillante avant d’ajouter 5 ml ou une cuillère à café de bicarbonate de soude qui possède des propriétés antiseptiques. Laissez le tout refroidir avant de l’utiliser en y trempant l’ampoule !

Tremper le pied dans de l’eau chaude est d’autant plus efficace si la phlyctène n’a pas encore éclaté puisque l’eau ramollira l’ampoule tout en drainant le fluide emprisonné à l’intérieur.

Le vinaigre de cidre

Certes, le vinaigre de cidre risque de piquer un peu sur la plaie, mais cette solution est particulièrement efficace puisque cet ingrédient possède des propriétés antibactériennes qui aideront la phlyctène à éclater tout en limitant les risques d’infections.

Si vous sentez que le vinaigre de cidre est beaucoup trop douloureux, vous pouvez simplement laver la zone avec du peroxyde d’hydrogène avant d’appliquer une pommade antibactérienne.

L’huile de ricin

L’huile de ricin dispose de nombreux bienfaits au niveau de la peau. Elle est, d’ailleurs, très populaire pour le traitement de la phlyctène. Il vous suffit d’appliquer l’huile de ricin sur la zone où est localisée l’ampoule avant de vous coucher. Laissez l’huile agir pendant toute une nuit pour que la cloque puisse sécher et bien guérir. Pour encore plus d’efficacité, il est tout à fait possible de mélanger l’huile de ricin avec du cidre de pomme.

L’hamamélis

L’hamamélis pour soigner la phlyctène
L’hamamélis permet de sécher la phlyctène et favorise ainsi sa guérison

L’hamamélis est aussi un excellent produit accessible et 100% naturel pouvant traiter la phlyctène. En effet, cet ingrédient contient des tanins astringents qui ont pour rôle de sécher l’ampoule et favorise la guérison. L’application est simple puisqu’il suffit de tamponner la cloque avec du coton neuf à chaque fois !

Le gel d’aloès

Il faut savoir que l’aloès est un anti-inflammatoire particulièrement efficace. Il réduira de manière conséquente la rougeur ainsi que les enflures sur la phlyctène et atténuera la douleur en même temps. Certaines études ont même démontré que l’aloès pouvait être utilisé comme médicament de traitement contre les brûlures au second et au troisième degré, ce qui convient parfaitement dans le traitement des ampoules.

Laissez respirer !

De nombreux médecins affirment qu’une phlyctène guérit beaucoup plus vite lorsqu’on la laisse à l’air libre, bien sûr, dans un environnement propre. Ainsi, quand vous êtes chez vous, vous pouvez enlever vos pansements pour que vos ampoules respirent et puissent sécher plus aisément. Pour accentuer la vitesse de guérison, vous pouvez aussi mettre sur la phlyctène une couche de pommade antibactérienne.

Divers conseils pour mieux appréhender la phlyctène

Dans un sens, il est incontournable de percer une ampoule, mais il peut arriver de traiter une ampoule qui n’est pas percée. Dans ce cas-ci, deux solutions s’offrent à vous :

  • Si la phlyctène n’est pas trop douloureuse : laissez l’ampoule guérir toute seule pour éviter qu’elle ne s’infecte. Bien entendu, le pansement est un atout crucial ici puisqu’il jouera le rôle de protection et l’appliquer sur la cloque deviendra alors une démarche obligatoire.
  • Si la phlyctène ne fait pas mal : dans le cas où la cloque ne ferait pas mal alors que son volume tend à devenir gênant, n’hésitez surtout pas à la percer. La désinfection, ici, est une priorité, en appliquant, avec des mains nickels, un antiseptique peu irritant et pour finir le pansement.

Chaque nuit, n’hésitez pas à enlever vos pansements afin que la phlyctène puisse respirer et ainsi guérir plus vite. Il faut savoir que la peau se cicatrise et se renouvelle au bout de deux semaines tout au plus.

Sinon, une des méthodes simples que vous pouvez utiliser pour éviter l’apparition des phlyctènes est d’appliquer un pansement protecteur sur les zones de frottement, que vous ayez de nouvelles ou d’anciennes chaussures !

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de