Le veganisme est-il adapté pour les animaux domestiques ?

Il est plus habituel de rencontrer des personnes veganes. Ce qui est resté longtemps inconnu, c’est que les animaux domestiques peuvent également devenir vegans. Cela est dû au fait que leur maître préfère leur donner une alimentation exclusivement d’origine végétale.

En effet, depuis un certain moment, certains individus vegans refusent de donner à leur animal de compagnie de la viande ou tout autre produit dérivé de l’animal. Au Canada, l’université de Guelph a effectué une étude démontrant les raisons pour lesquelles le mode d’alimentation des propriétaires d’animaux domestiques influence celle de leurs petits compagnons.

Pourquoi les propriétaires convertissent leurs animaux au veganisme ?

Sur 100 individus interviewés, 27 ont répondu que le régime adopté pour leur animal domestique est le veganisme . Soucieux de la bien portance et de la santé de leur animal, ces personnes ont préféré ce régime à l’alimentation carnivore, considérant que celui-ci est meilleur.

Selon cette conviction, un régime végétarien aurait un impact positif sur la longévité de l’animal et que les aliments traditionnels sont truffés de produits indésirables. Il est prouvé, en tout cas, que les produits d’alimentation pour animaux domestiques contiennent des particules dangereuses pour leur santé.

L’autre raison au veganisme pour l’animal est le sentiment de culpabilité des maîtres quant au fait de devoir nourrir leur animal de viande alors que cela est contraire à leur éthique. Ce phénomène est appelé par les scientifiques : le dilemme des végétariens, se nourrir exclusivement de produits végétaux et nourrir son chien ou chat de viande.

Le succès de ce régime alimentaire

Sur internet, le débat est toujours entretenu par les personnes ayant des avis divergeant sur le sujet. Néanmoins, les témoignages sont légion sur le fait qu’un animal vegan vit plus longtemps que l’espérance de vie attribuée à celui-ci de manière générale. Par ailleurs, la santé d’un animal vegan est réputée renforcer.

Auprès des propriétaires d’animaux domestiques, une enquête a été entreprise dans le cadre de l’étude. 3600 personnes ont alors été interrogées et parmi elles, 2 % ont opté pour le régime vegan pour leur animal . Bien que 98 % ne l’aient pas encore fait, 35 % d’entre elles ont précisé être tentées d’essayer cette méthode pour le leur d’alimentation.

Récemment, le record de longévité canine est décerné à une chienne qui a vécu 25 ans. Elle est la chienne la plus vieille du monde. Elle était végane et selon sa propriétaire, c’est grâce à cela qu’elle a dépassé la longévité moyenne des autres chiens de sa race.

L’avis des connaisseurs

Chez les vétérinaires, le régime vegan ne serait pas leur premier choix pour l’alimentation d’un animal de compagnie. Bien que les témoignages affluent de partout, les vétérinaires préfèrent savoir qu’un animal initialement carnivore devrait le rester. Pour eux, le régime sans viande doit être réservé à ceux qui ont une digestion à problème.

L’un des principaux problèmes des scientifiques concernant l’alimentation végane pour les animaux domestiques est le manque d’étude menée afin d’en prouver les réels bienfaits de ce régime. De plus, les seules informations publiées à ce propos sont parfois fausses, ainsi ne peut-on pas aveuglément s’y fier.

En se tournant du côté de la médecine douce, un acupuncteur belge a révélé au grand jour à l’issue d’une étude qu’il a effectuée, les croquettes pour animaux domestiques sont toxiques. Une série de recherches émanant de différentes recherches ont ensuite confirmé la présence d’éléments nocifs dans ces aliments.

Conclusion : avantages et inconvénients

En regardant du côté de l’animal, forcer un animal qui a déjà été carnivore à un régime purement vegan peut causer plus de maux que de bien. Cela peut engendrer un trouble de la digestion ou encore déclencher des carences chez l’animal, surtout sans l’avis préalable d’un spécialiste.

Par contre, du point de vue de l’idéologie végane, ce régime est parfait pour un animal adopté par un humain vegan. Le fait de donner un régime végétarien à l’animal permet à son propriétaire de le nourrir sans culpabiliser pour une contradiction. Cela met fin au dilemme du végétarien.

En outre, 25 à 30 % des problèmes environnementaux sont causés par la production de nourriture à base de viande pour animaux de compagnie. En baissant de 2 % la consommation de ces produits, le taux de pollution peut diminuer. Toutefois, comme les avis divergent, il vaut mieux rester attentif aux besoins de son animal de compagnie.

Images : sciencesetavenir.fr, canalblog.com

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de