Le steak vegan fait fureur !

Depuis la prise de conscience collective du danger qu’une alimentation non éco-responsable représente, nombreux sont les projets initiés pour limiter la dégradation de l’environnement. Dans la foulée, les startups proposant de la viande de synthèse fabriquée à partir de produits végétaux se multiplient également. Il faut dire que ce type d’entreprise séduit beaucoup les consommateurs.

 

Non seulement les innovations se valent les unes et les autres, mais ce genre d’idée attire l’appui de nombreux géants de la technologie. Cette viande végétale constitue-t-elle réellement une solution pour sauver l’environnement ou est-ce qu’il s’agit uniquement de business qui a trouvé le bon produit pour susciter l’engouement ? Explications.

La mode du vegan à l’origine du succès

Depuis l’année 2018, une étude a montré une hausse du marché occupé par l’industrie alimentaire produisant les nourritures à base végétale. Avec cela, une croissance du nombre de vegans a été constatée. Cela est influencé par les sensibilisations pour la protection de l’environnement.

En outre, la consommation de viande par personne correspond à près de 80 kilos par an. Avec le veganisme qui gagne du terrain, ce chiffre décroit considérablement. En l’espace d’une décennie, le commerce de la viande d’origine animale a connu une chute de 12 % dans le chiffre d’affaires.

Comme les grandes marques sont toujours à l’affut des tendances pour accroitre leurs ventes, les offres ont également commencé à se multiplier de manière exponentielle. Lorsque les grandes marques et les marques de distributeurs ouvrent des lignes entières de produits vegans, les startups enchainent les innovations en alimentation vegane.

Vers une extension du marché

Viser uniquement les végétariens et végétaliens revient à limiter sa part de marché à un maximum de 5 %. C’est la raison pour laquelle les entreprises spécialisées en alimentation vegane cherchent à atteindre les flexitariens, ceux qui ont seulement choisi de réduire leur consommation de viande.

La population de flexitariens constitue entre 30 et 35 % du marché. Cela constitue une opportunité en or pour les concepteurs de nourriture vegane afin de gagner encore plus de terrain. À cette fin, ces entreprises multiplient les recherches afin de continuer à en impressionner les consommateurs.

En effet, une trouvaille a été dévoilée concernant la production d’une viande végétale qui imite à la perfection la viande animale. Celle-ci peut cuire de la même manière que son modèle et peut tout à fait être servie saignante. Bien entendu, cela relève de la synthèse moléculaire de cette viande. Le but étant de séduire les consommateurs normaux de viande et les inciter à consommer plus sain.

Les promoteurs de la viande de synthèse

Dans le pays, certaines marques de distributeurs ont choisi de produire des options végétales de leurs produits, comme Alpro pour leur yaourt. Les autres comme Herta, Carrefour ou Fleury-Michon ont créé de nouvelles offres pour leur clientèle : plats préparés, steaks de soja, galettes et nuggets.

Aux États-Unis, les startups veganes fleurissent de partout pour proposer des produits révolutionnaires et sains. Il y a, par exemple, Beyond Meat (USA) avec son steak, Memphis Meat (USA) prélevant des cellules animales pour leur viande, Mosa Meats (Pays-Bas), ou encore NotCo (Chili) pour leur alternative à la mayonnaise et aux dérivés laitiers comme le fromage ou le yaourt.

De surcroît, les personnes influentes et les plus puissantes firmes du monde ont pris l’initiative de financer les startups qui produisent du vegan. L’on sait que Jeff Bezos, Bill Gates et bien d’autres entrepreneurs investissent dans ces startups à hauteur de plusieurs dizaines de millions de dollars.

La viande végétale promise à un avenir brillant

À ce jour, les viandes de synthèse connaissent un succès, tel que les entreprises comme Beyond Meat ont acquis suffisamment de valeur pour s’introduire en bourse. Cette société pèse maintenant plus de 3.8 milliards de dollars. Une fois côté à Wall Street, sa notoriété a encore augmenté.

Après avoir goûté aux viandes végétales de synthèse, plusieurs personnes d’influence affirment voir en cette forme de nourriture l’avenir de l’alimentation. En même temps que les offres affluent, les appréciations et les investissements sont également fournis par les amateurs influents aux projets les plus convaincants.

Par ailleurs, il est possible que la croissance de secteur contribue massivement à la lutte contre la dégradation de l’environnement. Il est à rappeler que la viande d’élevage est le plus grand consommateur d’eau dans le monde avec 70 %. À méditer!

Photos : prevogel.fr, mybeyond.fr

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de