Info santé : l’eau, la meilleure des alliées lorsqu’elle est potable !

On ne cesse de nous le dire, l’eau est le principal constituant de notre corps. Constitué à plus de 60% d’eau, le corps humain doit consommer en général 1,5 à 2 litres d’eau par jour. C’est seulement par ce moyen que le corps récupère les pertes dues à la transpiration, à l’évacuation urinaire. Ce besoin naturel d’eau ne peut être comblé par aucun élément. La polémique se trouve essentiellement sur la qualité de l’eau à consommer. Le choix est vaste : eau minérale, eau du robinet, eau de source, eau gazeuse. Il est tout de même important de connaitre chaque spécificité, leurs avantages respectifs, ainsi que leurs inconvénients.

De l’eau en bouteille, de l’eau naturelle

Il existe deux catégories bien distinctes d’eaux en bouteilles : l’eau de source et l’eau minérale. Le point commun entre ces deux catégories est leur potabilité. Elles sont toutes les deux naturelles, d’origine souterraine et n’ont subi aucun traitement. La principale différente se trouve dans la qualité de l’eau, notamment les minéraux qui sont présents dans l’eau. En effet, les eaux de source sont soumises à des tests pour limiter la présence de minéraux. La différence de constituant avec l’eau du robinet est minime. Quant aux eaux minérales, leur production est régie par des règles différentes. Elles contiennent de plus fortes doses de minéraux, à savoir du sodium, du magnésium, du sulfate et du calcium. Si l’apport en minéraux est bénéfique pour l’organisme, à dose élevée, ils constituent un danger. L’interaction des apports venant de l’eau avec celui venant des autres aliments peut aboutir sur une mauvaise assimilation.

Dans tous les cas, connaître le résidu sec de l’eau en bouteille est déterminant. Sa valeur est renseignée par l’étiquette de la bouteille comme résidu sec, extrait sec ou encore teneur totale en sels minéraux. La consommation de l’eau de source est donc recommandée pour les besoins quotidiens. L’eau minérale, par contre, doit être consommée de façon plus limitée, avec sa teneur élevée en minéraux.

L’eau du robinet peut elle être consommée ?

La qualité de l’eau du robinet peut rendre sceptiques de nombreuses personnes. Pour ce qui est de la France, l’eau du robinet est potable. Elle a subi différents tests et remplit les 60 critères établis par l’OMS pour être potables. Même les catégories de la population les plus vulnérables : enfants et femmes enceintes peuvent la consommer.

La teneur en minéraux est un de ces critères demandés pour la portabilité de l’eau du robinet. L’eau capturée dans la nature est donc traitée pour réduire le taux de minéraux avant d’être stockée et distribuée. Si une présumée présence de pesticide a pendant longtemps été une cause de non-consommation de cette eau, ce n’est plus d’actualité maintenant. La protection de l’environnement a pris une avance pour réduire considérablement l’usage du pesticide. Pour ce qui est du plomb, seules quelques rares infrastructures sont concernées. Les matériels de distributions ne sont plus en plomb. Pour les anciennes structures, il est vivement conseillé de ne pas consommer l’eau du robinet qu’après un peu de temps après l’ouverture du robinet. Si l’eau de certaines régions est plus chlorée que d’autres, c’est pour combattre les éventuelles bactéries qu’elle contient. Néanmoins sa présence, ainsi que celle du calcaire, ne peut constituer un danger pour l’organisme. La consommation de l’eau du robinet au quotidien est de ce fait sans risque puisque cette dernière remplit toutes les conditions dictées par l’OMS. Mais le plus grand avantage reste son coût et la préservation de la nature.

Et l’eau gazeuse dans tout ça ?

L’eau gazeuse compte plusieurs vertus. Son utilité est avérée après les repas copieux et auprès des personnes victimes d’acidité gastrique. La présence de bicarbonate dans l’eau gazeuse favorise la digestion. Le pH de l’estomac est aussi régulé par la consommation de l’eau gazeuse. Pour les sportifs, boire de l’eau gazeuse permet de réduire la production d’acidité, responsable des douleurs musculaires. La fatigue musculaire est donc réduite et la récupération après l’effort plus rapide.

Photos : lalogebeaute.com, 50ansdanslevent.com

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de