Cook’n’run fait peau neuve en faisant fin des emballages en plastique

Innovant, c’est le terme approprié pour qualifier la démarche de l’entreprise pour renforcer son implication dans la protection de l’environnement. En effet, les barres énergétiques Cook’n’run feront prochainement leurs adieux aux empaquetages fait en plastique. En optant pour des emballages végétaux, la marque s’inscrit dans une écologie responsable et pérenne.

  Le plastique, plus jamais

La lutte contre le plastique et son utilisation n’est pas encore près de finir. Dire non à ce matériau relève d’un défi colossal. En effet, cette matière s’est immiscée dans tous les domaines de la production, principalement dans les emballages. Utilisée sous différentes formes, c’est une matière qui n’est pas biodégradable. Nocif pour l’environnement en général, il est grand temps pour le plastique de céder la place.

Le retour aux matières naturelles est préconisé dans tous les domaines, à commencer par l’alimentation et tout ce qui tourne autour. C’est dans cette perspective que Cook’n’run réinvente la lutte pour la sauvegarde de la nature. Une bonne santé dans un environnement sain et préservé.

Les emballages 100% végétaux se révèlent alors être une bonne alternative. Cook’n’run n’a pas laissé passer cette occasion. L’entreprise a sciemment choisi d’investir dans des emballages faits avec des végétaux. Ces nouveaux emballages sont à base de cellulose de bois. Transformable en composte après utilisation, ces emballages sont imprimés à l’eau, c’est-à-dire biodégradables.

  Des barres énergétiques bio

Cook’n’run s’inscrit activement dans la protection de l’environnement depuis sa création en 2017. Elle est membre de « 1% for the planet » et dédie 1% de son CA pour contribuer à cet engagement. Tout ceci pour dire que le combat pour la sauvegarde de la nature ne débute pas avec ce choix d’emballage végétal. En effet, les barres énergétiques produites par l’entreprise sont toutes bio et veganes. Confectionnées artisanalement, elles sont munies de la certification AB.

Cette certification, en passant, est donnée aux entreprises qui n’utilisent que des matières issues de l’agriculture biologique. Le but étant la réduction des impacts sur la nature et l’environnement, la production doit impérativement respecter le processus établi pour préserver le cycle naturel. Elle n’est obtenue que si la culture, la manufacture et tout le processus de fabrication suivent des règles préétablies.

Duo improbable, Alexis et Alexander, co-fondateurs de cette entreprise réunissent deux visions complémentaires pour créer des barres spéciales. Le savoir-faire d’un spécialiste en nutrition sportive est renforcé par les compétences d’un cuisiner . Le résultat est à la hauteur des attentes. Les sportifs sont servis, mais ils ne sont pas les seuls. Les petits creux inopinés sont aussi assouvis pour les moins sportifs. Elles peuvent également sauver la mise à ceux qui manquent de temps pour déjeuner.

  D’une pierre deux coups

Alexandre Bracquart et Alexis Chatenay ne font pas dans la demi-mesure. Il leur était parfaitement illogique de proposer des barres bio, vegan, crues et par-dessus tout artisanales dans des emballes en plastique. Inapproprié, non-sens total selon leur dire.Ils se sont fixés comme objectif de trouver le moyen de contourner cet obstacle. Eurêka, quoi de plus naturel que le naturel lui-même. La cellulose de bois est l’alternative parfaite, biodégradable, 100% naturelle et complètement inoffensive pour le corps humain.

Cette initiative, innovante, est saluée par les consommateurs. Néanmoins, certaines questions se posent quant aux conséquences sur les prix. Alexis l’a souligné en affirmant que l’emballage plastique beaucoup moins cher. Seulement, la protection de la nature est l’affaire de tout un chacun. Chacun devra alors s’y mettre pour mener à bien ce combat commun, entrepreneur et consommateur.

  Des prénoms de grand-mère dites-vous ?

En effet, l’inspiration des deux hommes semble sans limites. Pour leurs barres énergétiques, ils ont choisi des prénoms du siècle dernier, sinon d’avant. Lucienne, Colette, Simone, Léone, Marcelle. Des appellations qui font remonter le temps. Ces barres rappellent que la nature est en train de reprendre ses droits, lentement mais surement. Mais encore, ces barres sont assimilées à des recettes de grand-mères, artisanales bien entendu, qui nous font de plus en plus défaut.

Cook’n’run est en très bon chemin pour illustrer de façon concrète sa conviction et son désir de s’inscrire durablement dans l’écologie. Grâce à la campagne sur Ulule, la marque revêtira le premier emballage 100% naturel en France. Un exemple à suivre.

Photos : cloudfront.net, shopify.com

Partagez cet article !
 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de